RUBRIQUE FAIT DIVERS : Une manifestation qui révolte le milieu de la santé

Placement
Spécialisé

RUBRIQUE FAIT DIVERS : Une manifestation qui révolte le milieu de la santé

Sur Twitter, la pédiatre urgentiste du CHU Sainte-Justine, la Dre Guylaine Larose a déploré le manque de solidarité des manifestants.

En entrevue à LCN, le Dr Mathieu Simon a lui aussi critiqué l’événement de samedi.

«Les gens revendiquent la liberté de ne pas porter le masque, de ne pas se faire vacciner, etc., et ils ne comprennent pas que cette liberté-là empêche les autres», a-t-il déclaré.

Le Dr Simon rappelle que les activités normales ne pourront reprendre que lorsque la population sera suffisamment vaccinée.

Et il ne mâche pas ses mots pour qualifier des événements tels que la manifestation de samedi.

«C’est comme si on organisait une manifestation pour l’alcool au volant ou pour bruler un feu rouge», a-t-il affirmé.

 

De son côté, le virologue à la retraite Jacques Lapierre a qualifié les manifestants «d’équipe de sabotage» qui pourrait venir miner les efforts déployés depuis des mois pour freiner la pandémie.

Selon lui, un déconfinement graduel pourrait être entrepris, mais de manière très prudente.

Jacques Lapierre pense notamment que les terrasses pourraient, dans un premier temps, être rouvertes afin d’aider les bars et restaurants.

Toutefois, il maintient qu’il faut attendre qu’une majorité de Québécois aient reçu leur deuxième dose de vaccin avant d’assouplir les règles sanitaires de manière plus importante.

 

Reference : Le Journal de Montréal